foretallemendeL’augmentation des prix du foncier atteint les forêts, surtout dans le sud du pays

En Bavière 155,1 Mio € ont été payés en 2016 pour 5 510 ha de forêts soit 2,81€/m², En Bade-Wurtemberg 66,2 Mio € ont été payés pour 1940 ha soit 3,41 €/m².

C’est plus du double et du triple de la moyenne des prix allemands pour le domaine forestier, qui est de 1,32 €/m² (=13.200€/ha), ce prix correspondant lui-même à correspond à une augmentation de +9 % par rapport à l’année précédente. En 2009 ce prix moyen était encore de moins de 0,80 €/m².

Par comparaison, le prix moyen français pour le forestier non bâti est de 4.110 €/ha, sachant que 90% des ventes s’effectuent entre 630 € et 12.200 €/ha

Le marché allemand de 2016 était de 34 730 ha de forêts, pour un total de 460 Mio €. Il y a eu le plus de changements de propriétaires en Bavière, avec 30 % des transactions, alors qu’en Schleswig-Holstein il n’y en a eu que 1% des transactions forestières totales allemandes.

La proximité des grandes villes joue un rôle dans ces prix. A proximité des grandes villes d’au moins 600 000 habitants, on paie en moyenne 5 € le m² de forêts. La dimension des parcelles joue également sur le prix, car l’efficience de l’exploitation forestière dépend de la dimension de lots.

Klockner 5Il atteindra 6,3 Mrds €, à comparer au budget français de l’Agriculture, 4,7 Mrds, en recul de -10%.

Le budget que la ministre Julia Klöckner vient de soumettre à l’examen du Bundestag, prévoit des dépenses supplémentaires pour les aides sécheresse, pour la fin de la castration sans anesthésie des porcelets, pour la protection contre le loup et pour la transformation du lisier.

Points à noter : +25 mio € pour des dégâts de sécheresse en forêts, +38 mio € pour accompagner une sortie de la castration sans anesthésie des porcelets, dont 8 mio pour la formation à l’anesthésie par inhalation, et 2 mio pour aider les achats d’installations d’anesthésie.
Quelque 9 mio € sont prévus pour la stratégie en cultures arables, à présenter en automne 2019, et en particulier pour le traitement des lisiers ; + 6,4 Mio € et 27,4 mio € au total pour les programmes d’efficience énergétique en agriculture générale et en productions de fruits et légumes en particulier. 1, 05 mio € sont destinés à un programme de protection contre le loup, de 40 € par animal pour les bergers itinérants.

Les aides pour l’assurance accidents agricoles seront plafonnés à un maximum de 20 000 €/entreprise, en réaction aux critiques de la cour de comptes, ce qui diminue de 1 mio à 177 mio les engagements du ministère.

La politique sociale agricole allemande est évaluée à un peu moins de 4 Mrds €, soit près de 2/3 du budget. L’obligation de cesser l’exploitation pour toucher la retraite risque d’entrainer une dépense de près de 50 Mio €, dont on ne connait pas actuellement le financement. AM

danemark fermeL’agriculture danoise ne s’est pas remise des conséquences de la crise financière internationale de 2008/2009. Selon les services statistiques danois, l’endettement de l’agriculture a oscillé durant la dernière décennie entre 46 et 47 Mrds € (1 € vaut 7,42 DKK marge de fluctuation +/- 2,25 %). En 2017, l’endettement, intérêts compris, était de 46,7 Mrds € dans les comptes des agriculteurs. Les statisticiens soulignent que l’endettement à fait un bond énorme dans les années de crise financière. De 29 Mrds € en 2005, la valeur comptable des dettes est passée à 47,6 Mrds € en 2010, soit +63 %. Dans la même période l’inflation n’a augmenté que de 11 %. AM

Lire la suite...

Voyons voir…

invitroPendant que de tristes imbéciles et de dangereux décervelés saccagent des boucheries ou manifestent à la porte des abattoirs, une petite visite au Sial est utile pour remettre les idées en place et prendre conscience des vrais problèmes posés par l’alimentation humaine des prochaines années, notamment en matière de protéines nobles assimilables.
Pour le moment, aucune solution de remplacement de la viande de boucherie ou de volailles n’est encore crédible, et ne le sera pas avant longtemps. Viande in vitro, insectes sources de protéines, algues, vertical ou Urban farming, productions aquaponiques… Ces tendances de recherche font beaucoup parler d’elles, c’est légitime, mais sur le terrain elles ne représentent encore pas grand-chose. Elles constituent surtout le domaine des chercheurs et des start-ups. Qu’en est-il ? AM

Lire la suite...